L'Agriculture biologique : la volonté de mieux manger.

Dans ce nouvel article de notre catégorie « Bien cultiver pour bien manger », l’équipe des Petits Plats d’Arthur revient sur les origines et principes fondateurs de l’Agriculture biologique et démêle les différents labels que vous pouvez retrouver apposer sur lesdits produits.

Les origines et principes fondateurs

Dans les années 1920 à 1930, un groupe d’agronomes regrette la disparition progressive de la paysannerie. Ils prônent un retour aux sources et au “cultiver naturellement”, en supprimant les différents produits chimiques apportés à la terre et aux cultures comme les engrais ou les produits phytosanitaires, appelés intrants de synthèse. 

Au fur et à mesure, de nombreuses techniques agricoles sont mises au point comme la lutte biologique et la confusion sexuelle, la culture associée, la permaculture, l’agroforesterie ou encore les semis-directs. Tous ces systèmes feront l’objet d’articles dans notre nouvelle série “Bien cultiver pour bien manger”

Autour de ce mouvement, de nombreuses associations sont créées comme l’Association Française d’Agriculture Biologique (AFAB) ou Nature & Progrès. Elles permettent de concrétiser cette nouvelle manière de cultiver et la font connaître pour la première fois aux consommateurs au Salon de l’Agriculture de Paris en 1970.

Le stand “Agriculture biologique” au salon de l’Agriculture de 1970.
Le stand “Agriculture biologique” au salon de l’Agriculture de 1970.

Comprenant la nécessité d’encadrer cette nouvelle/ancienne manière de cultiver, des structurations institutionnelles voient le jour. Les plus connus en sont la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique des régions de France (FNAB), Biocoop ou encore Ecocert

Mais alors, comment ces structures permettent-elles aux consommateurs de s’y retrouver entre les produits issus de l’agriculture biologique et ceux de l’agriculture conventionnelle?

Le label AB

Logo du label AB créé en 1993 par le Ministère de l'Agriculture.

Le label Agriculture biologique (ou AB) est un label de qualité français créé en 1985, permettant d’identifier les produits issus de l’agriculture biologique.

Il est sous la direction du Ministère français de l’Agriculture mais est délivré par des organismes certificateurs comme Agrocert, Biotek Agriculture, Ecocert SA etc.

Il permet de garantir aux consommateurs :

  • Un aliment composé d’au moins 95% d’ingrédients issus d’un mode de production biologique ;
  • L’absence d’Organismes Génétiquement Modifiés (OGM), bien que la limite fixée soit en réalité de 0,9% (comme l’agriculture conventionnelle) ;
  • Une certification sous le contrôle d’un organisme agréé par les pouvoirs publics français ;
  • Le respect de la réglementation en vigueur en France.

Dès 1992  le label AB s’étend également sur l’élevage, promettant aux consommateurs une viande respectant les conditions de vie de l’animal et son bien-être. Les éleveurs doivent se conformer au cahier des charges qui leur est imposé et remplir les conditions suivantes :

  • Une alimentation 100% végétale ;
  • Une alimentation à 95% issue de l’agriculture biologique ;
  • Une médication très contrôlée et qui privilégie l’homéopathie ;
  • Des conditions de vie propice à l’épanouissement de l’animal (lumière du jour, vie en extérieur etc…).
Élevage de poules biologiques au grand air.
Élevage de poules biologiques au grand air.

Mais à chaque chose ses limites…

A la suite de l’alignement du label AB français sur le label européen en 2009, les agriculteurs produisant du bio regrettent une baisse des exigences réglementaires. Il devient donc nécessaire pour ces professionnels de se recentrer sur “l’essentiel”. 

Les autres labels pour plus de garantie

Comme nous l’avons déjà expliqué dans nos différents articles, un label c’est bien mais plusieurs labels, c’est mieux ! En additionnant les labels sur un seul et même produit, cela vous garantit la consommation d’un produit effectivement bon sous plusieurs angles.

Logo du label Demeter créé en 1932.

Le label Demeter est une marque de certification internationale créée en 1932 pour les produits issus de l’agriculture biodynamique (se différenciant de l’agriculture biologique par l’emploi de méthodes ésotériques).

Les produits certifiés avec le label Demeter respectent le cahier des charges du label bio de l’Union Européenne mais également son propre cahier des charges. Donc pour pouvoir prétendre au label Demeter, il est dans un premier temps nécessaire d’être certifié bio. 

Il regroupe aujourd’hui un peu moins de 8 000 domaines agricoles et entreprises dans plus de 60 pays du monde.

Logo du label Bio Cohérence créé en 2010.

Bio Cohérence est une marque de certification privée, créée le 12 Avril 2010, à l’initiative de certains producteurs labellisés AB, regrettant la diminution des exigences du cahier des charges dudit label.

Le cahier des charges de Bio Cohérence est donc plus strict que celui du Label AB qu’il est cependant nécessaire d’obtenir avant de pouvoir prétendre à la certification Bio Cohérence.

 Nous vous avons dressé une liste non-exhaustive des différences entre les deux certifications :

  • Aucune contamination par les OGM (contre jusqu’à 0,9% pour le label AB) ;
  • Un produit transformé ne doit contenir aucun aliment non biologique (contrairement au label AB qui en autorise 5%) ;
  • Les fermes doivent être à 100% biologiques (le label AB autorise la mixité entre agriculture biologique et non biologique) ;
  • Les animaux reçoivent une alimentation 100% biologique contre seulement  95%.

Mais la spécificité du label Bio Cohérence est l’intégration de l’aspect social de l’agriculture biologique, désirant notamment que les agriculteurs puissent vivre correctement de leur exploitation. Les produits certifiés Bio Cohérence ne sont donc pas vendus en supermarché (qui tirent selon eux les prix vers le bas).

Les PPA et la transformation des produits biologiques

Les Petits Plats d’Arthur sont convaincus des bienfaits de l’agriculture biologique, autant dans son aspect écologique, sociétal que pour le bien-être des consommateurs. 

Mais notre mission première étant de donner une alternative de plats cuisinés aux personnes allergiques et de le faire dans les règles de l’art, nous avons dû d’abord apprendre à maîtriser les produits sans gluten, ce qui n’est pas une mince affaire en soi, mais également les techniques de conservation. 

Cependant tant que faire se peut, nous avons tenté d’utiliser au maximum des produits issus de l’agriculture biologique, comme en témoigne par exemple notre chocolat utilisé dans le Gâteau tout choco qui est issu de l’agriculture biologique.

Dans cette logique, l’obtention du label AB fait partie du futur de l’aventure des Petits Plats d’Arthur. Il nous permettra de vous proposer en plus des viandes et poissons Label Rouge dans nos plats cuisinés certifiés Made In France, des recettes certifiées AB. 

Nos plats seront donc toujours sains et gourmands et prochainement bios.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mersin eskort - eskort eskişehir -

Taşeron Son Dakika